Actualité à la Hune

Yachting Festival

Ça déménage, à Cannes !

Le 41e Yachting Festival de Cannes a ouvert ses portes mardi 11 septembre sur un air de fraîcheur. Premier salon nautique à flot de la rentrée, ce rendez-vous incontournable de la plaisance de luxe, qui se tient jusqu’à dimanche, a en effet débuté par une succession de présentations de nouveautés et d’annonces – notamment concernant l’avenir de l’événement. Y’a du changement dans l’air !
  • Publié le : 13/09/2018 - 17:00

Ça déménage, à Cannes !L'ex-Seascape 24, devenu First 24 au printemps dernier, trône en majesté dans les allées du salon.Photo @ Delphine Fleury

Cannes, sa croisette, son festival de cinéma, ses yachts de luxe et ses starlettes. Tout un symbole, dont le «Yachting Festival» – le clin d’œil au festival du 7e art est on ne peut plus clair – a su tirer parti. Ce salon nautique est connu pour exposer les bateaux les plus grands, les plus beaux et les plus chers. Le luxe est son credo, son créneau aussi.

Sur les 638 bateaux exposés cette année – excusez du peu ! – 150 mesurent plus de 20 mètres et on compte même un bateau de 53 mètres. Evidemment, au royaume du luxe, le moteur est roi et les voiliers sont en minorité, avec seulement 17 % des bateaux représentés. Ce qui représente quand même, mine de rien, 110 bateaux à voile, dont 33 multicoques : un beau salon pour les «voileux», donc.

Et puis, Cannes, c’est surtout le premier salon nautique de la rentrée (et qui plus est à flot) : ce qui lui vaut de servir de rampe de lancement à tout un tas de nouveautés. Avouez qu’une «world première» dans un cadre aussi chic et prestigieux que celui de la French Riviera, ça le fait ! La preuve ? On annonce officiellement 219 nouveautés, dont 122 en première mondiale.

Course-croisière et grands catas à l’honneur

Cette année, les deux secteurs les plus en vue, côté voile, sont celui du catamaran et celui des course-croisière. Le multicoque, de son côté, continue sur sa belle lancée et poursuit son développement vers le (toujours plus) haut, avec la présentation du dernier-né de chez Fountaine Pajot, le navire amiral de 67 pieds baptisé Alegria. Plus la sortie du plus grand des Bali, le 5.4, et le lancement de deux nouveaux venus dans le monde du multi : le tout premier catamaran Dufour, un 48 pieds de croisière avec flybridge, et le rapide transalpin Ita 14.99. Les amoureux des monocoques racés, rapides, esthétiques et techniques seront servis, avec la présentation du tout nouveau Ice 60, du Swan 78, du Grand Soleil 48 «Race», des X46 et X49 ou du Solaris 44.

Ça déménage, à Cannes !Baptisé Alegria, le dernier-né de chez Fountaine-Pajot a fait sensation du haut de ses 67 pieds.Photo @ Delphine Fleury

Cannes ne serait pas Cannes sans son lot d’annonces, et cette année, on peut dire qu’on est servi. Il y a les annonces classiques de modèles à venir de la part des chantiers : un 46 pieds chez Lagoon, un 45 pieds chez Fountaine Pajot. D’autres suivront sûrement. Il y a aussi les grands retours, avec le come-back tant espéré des First. Et puis les effets de manche, avec le lancement façon «teasing» de la future nouvelle marque de catamarans du groupe Bénéteau, baptisée Excess, dont on ne sait finalement pas grand-chose, si ce n’est qu’ils seront plus sportifs et auront un double poste de barre à l’arrière. Le premier modèle est annoncé pour l’été prochain.

Bye-bye le Vieux Port !

Viennent enfin les annonces chocs : celle que nous a réservée Sylvie Ernoult, la commissaire générale du Yachting Festival, lors de la conférence de presse de bienvenue. On la voyait un peu venir, expliquant en préambule que le nombre de bateaux exposés sur le salon était encore en hausse «malgré le manque de place dans le Vieux Port». Et ça n’a pas manqué, le couperet est tombé : en 2019, exit le Vieux Port pour les voiliers ; ils déménagent à Port Canto, de l’autre côté de la baie, où sont aujourd’hui exposés les modèles d’occasion.

Même enrobée dans un bel emballage – la commissaire précise que «Port Canto ouvre ainsi la plus importante exposition de grands voiliers à flot d’Europe» , la nouvelle garde un petit goût amer. Les voiliers y gagneront, c’est vrai, en espace et en visibilité, mais quitter l’écrin du Vieux Port, c’est, pour les visiteurs comme les exposants, perdre une bonne partie du charme de l’événement. Et puis l’une des particularités de ce salon, c’était de mélanger dans un même bassin, intimement imbriqués, les plus clinquants des yachts à moteur avec les plus dépouillés des voiliers – et parfois le contraire ! Ils feront dorénavant bassin séparé.

Ça déménage, à Cannes !L'ICE 60, dont nous vous avions dévoilé des images exclusives, a enfin montré le bout de son nez à Cannes.Photo @ Delphine Fleury

Quant aux chantiers présents à la fois sur les secteurs voile et moteur, ils devront faire le grand écart entre les deux «pôles» du salon (qui seront reliés par des navettes maritimes et terrestres) et prévoir les infrastructures en conséquence. On ne jugera la pertinence de ce choix avant de l’avoir testé mais ce qui est sûr, c’est qu’une page vient de se tourner.

En pratique :

Du mardi 11 au dimanche 16 septembre - Tous les jours de 10 h à 19 h (22 h vendredi) - 

19 euros (gratuit pour les moins de 12 ans).

Les tags de cet article