Actualité à la Hune

Voiles et Voiliers n° 572

Voiles et Voiliers d'octobre en kiosque

Ils ont choisi de partir quelques mois, voire plus, pour traverser l’Atlantique, naviguer en Méditerranée ou faire un tour du monde, en famille ou entre amis. La rédaction de Voiles et Voiliers est allée à la rencontre de sept équipages qui nous expliquent leur motivation, et comment ils préparent leur grand voyage. Dans ce numéro 572, vous pourrez également lire un reportage réalisé chez trois fabricants de voiles – le géant américain North Sails, les français CLM et Incidence – qui nous ont ouvert leurs portes et dévoilent certains secrets de leurs innovations. A l’occasion de la parution du livre compilant 100 portraits de personnalité qui ont fait la voile moderne, nous publions dans ce nouveau numéro les bonnes feuilles de ce bel ouvrage couvrant un siècle et demi d’épopées maritimes. Vous pourrez enfin lire le récit des aventures d’un équipage de néophytes parti de Bretagne pour rejoindre Bali.
  • Publié le : 20/09/2018 - 00:01

VV n° 572
Spot
Européen 6m JI
Un championnat royal

Les monocoques 6m JI de la jauge métrique international, continuent de faire figure de petits chefs-d’œuvre. Découvrez ici la vidéo réalise pendant le championnat d’Europe, au mois d’août, à La Trinité-sur-Mer.

6mjiA l’ère où l’on ne parle que des bateaux qui volent, les 6m JI, monocoques de la jauge métrique internationale lancée en 1907, restent de petits chefs-d’œuvre de l’architecture navale. Le championnat d’Europe de la série organisé par la SNT et disputé à La Trinité-sur-Mer avec 38 voiliers issus de onze nations n’a fait que le confirmer. Photo @ Jean-Marie Liot

L’Essentiel du Rhum

Toute l’actualité de la célèbre course dont la prochaine édition partira de Saint-Malo le 4 novembre. Découvrez une vidéo tournée à bord du trimaran Ultim de François Gabart, Macif, ici

Essai
RS 21 Racing
S’amuser en toute sécurité

Ce petit quillard britannique, imaginé par et pour les clubs de voile, répond à un programme de perfectionnement à la régate. Facile à stocker, à déplacer et à entretenir, il affiche un prix raisonnable qui séduira les clubs hésitant à investir sur des monotypes plus grands et plus chers. Découvrez ici la vidéo de l’essai.

RS 21 Ce petit quillard britannique a été imaginé par et pour les clubs de voile. Son fort rapport de lest permet en eff et de rester au sec, même en fl irtant avec les limites. Photo @

Essai
Hallberg-Rassy 340
La tradition revisitée

Ce nouveau Hallberg-Rassy est une fois de plus signé German Frers. Mais il représente une évolution du chantier suédois, avec notamment une double barre à roue. Si l’apparence reste classique, ce 340 affiche des partis pris modernes tout en gardant les fondamentaux – construction soignée, confort de l’équipage – de la marque scandinave. Découvrez ici la vidéo de l’essai.

Hallberg-Rassy 340Le Hallberg-Rassy 340 est le premier bateau du constructeur suédois à arborer une double barre à roue. Mais ce n’est pas la seule entorse faite à la tradition. Sous une apparence classique, ce croiseur affi che des partis pris modernes pour mieux séduire. Photo @ Loïc Madeline

Histoire
Les deux vrais inventeurs de la Route du Rhum

L’histoire n’a retenu qu’un nom, celui de Michel Etevenon, qui reste à la postérité comme le père du Rhum. Pourtant, sans Florent de Kersauson (le frère d’Olivier) et Bernard Hass, il n’existerait pas. Retour sur l’histoire secrète d’une course mythique qui a fait quelques oubliés.

Alain ColasEn 1976, le monocoque géant Club Méditerranée d’Alain Colas, long de 72 mètres, provoque la colère des organisateurs anglais de l’Ostar. Ils feront tout pour lui interdire le départ de la course.Photo @ Keith Taylor

Dossier
Ils partent, ils nous disent pourquoi

Allez, avouez, ça vous titille aussi. Larguer les amarres, partir à l’autre bout du monde, pour quelques mois, voire plus si affinités. Pour rompre avec le train-train quotidien, pour profiter de la liberté qu’offre la voile. La rédaction de Voiles et Voiliers est allée à la rencontre de sept familles ou équipages à la veille de leur départ pour le grand voyage : ils nous expliquent pourquoi ils partent et comment ils s’y sont préparés.

Dossier partirBora Bora, Maupihaa, Maupiti. C’est là que l’équipage de Pirates.com a terminé un tour du monde de six ans. Une destination très prisée par les candidats au grand départ. Photo @ Jonathan Jagot

Grande croisière
La Belle Anaïs
Cinq apprentis marins à contre-courant

Voici une histoire pleine de panache et dont l’heureux dénouement paraît presque surprenant. Le narrateur l’avoue lui-même : ce n’était pas gagné d’avance. Il nous fait le récit des aventures de cinq copains novices en voile, partis avec un skipper pour un programme ambitieux : rejoindre Bali depuis la Bretagne, en traversant la Méditerranée et l’Indien.

Belles feuilles
100 marins
Ils ont marqué les esprits

Ce magnifique livre coffret sort en librairie le 11 octobre. Il se compose de 100 portraits de personnalités qui ont marqué le monde de la voile, écrits par 100 spécialistes du monde de la mer. Le spectre est large, des inévitables Tabarly ou Mike Birch à des architectes géniaux comme Nathanael Herreshoff ou Jean-Jacques Herbulot, sans oublier l’acteur Sterling Hayden, plus préoccupé par son bateau que par les films qu’il tournait. Nous publions quelques extraits marquants de ce somptueux ouvrage.

Ellen Mac ArthurUne Lilliputienne au plus haut de la mâture de B&Q-Castorama, dans le port de New York, en 2005 avant de traverser une nouvelle fois l’Atlantique.Photo @ David Brabyn/SIPA/DPPI

Reportage
Voiles 3Di contre DFi et TRILam
La guerre des composites souples

North Sails, CLM, Incidence… Voilà trois fabricants de voile qui ne jouent pas dans la même catégorie. D’un côté, le n° 1 de la voile, installé dans un improbable bled du Nevada. De l’autre, un Petit Poucet qui monte, et lui aussi installé loin de la mer, en pleine campagne aveyronnaise. Entre les deux, il y a un autre français, Incidence, qui joue des poings face au géant américain. Leur point commun : que ce soit à membrane ou en composite souple, ils ont mis au point un produit original.

Voiles NorthInstallé dans son harnais, ce salarié de l’usine North à Minden (Nevada) peut se déplacer librement au-dessus du moule pour procéder à quelques ajustages. Photo @ Sébastien Mainguet

Architecture
Voilier de sauvetage
Touché par l’Archer

Il a surgi des flots comme ça, comme une apparition. «Il», c’est le RS 10 Christiana, un cotre de sauvetage norvégien conçu par le génial Colin Archer. Peter Anger, pas encore remis de cette rencontre, déclare sa flamme à l’architecte scandinave et revient sur la genèse du bateau.

Colin ArcherRS 10 Christiania, construit en 1896 et toujours au plus près du vent et de la plume, une apparition sous un ciel de plomb. Photo @ Kristine Dehlie

Histoire d’un objet
Récup de ketch
La ferrure d’artimon d’Etoile Polaire en guise de presse-papiers

Posé sur le bureau du maître voilier Sébastien Magnen, ancien architecte naval et double vainqueur de la Mini-Transat (1997 et 1999), cet objet a une particularité : c’est une ferrure de mât d’Etoile Polaire, l’un des anciens ketchs de Bob Escoffier.

Tradition
Frank Cowper
Le conteur de côtes

Le bonhomme est un brin antipathique : mari infidèle, père absent, misanthrope bourré de préjugés, Frank Cowper était néanmoins un navigateur enthousiaste qui a laissé une abondante littérature derrière lui. Ce marin britannique a publié à partir de 1892 une série de guides de croisière à l’usage des navigateurs amateurs, écrivant un tableau maritime original.

Boire et mangerAvec une bienveillante ironie, Cowper relèvera les rituels alcoolisés rythmant la vie locale. Photo @ D.R

Ça vous est arrivé
«Dans un grain, notre génois ne pouvait plus s’enrouler»

Olivier et son frère ont loué un Océanis 41 à Toulon pour rejoindre la Corse avec sept passagers. Au début de la navigation, un violent grain s’est abattu sur eux. Problème : au même moment, les écoutes de génois se sont emmêlées, et les deux marins ne sont pas parvenus à enrouler le gréement, le tout par des vents de 30 à 40 nœuds. Ils nous racontent leur mésaventure.

Equipement
Energie à bord
Faites le bilan

Equilibrer la production et la consommation d’énergie : plus simple à dire qu’à faire, car il faut savoir ajuster la puissance et la quantité d’énergie. Passage en revue des nombreux aspects à prendre en compte.

Energie à bordNotre comparatif d’éoliennes (VV n° 549) avait révélé que les mouvements du bateau, par mer formée, pouvaient faire baisser la production. Laquelle, pour 15 nœuds de vent apparent, varie entre 40 et 65 watts selon les modèles. Photo @ Jean-Marie Liot